Trail des Glaisins...Tour d'Horizon

Publié le par Jean-Seb

 

Salut à tous,

 

En complément des articles ou des infos qui ont été passées par Jean-Phi et La loge, je me permets d'apporter mon petit coup de patte et de vous faire part de mes impressions suite à la reconnaissance que j'ai faite ce dimanche après midi.

Certes, la plupart d'entre vous connaissent ce trail pour y avoir participé ou pour avoir écouté le long récit d'après course de Jean-Phi..encore que « long » ne soit pas vraiment approprié en ce qui le concerne puisqu'il court, non pas comme un ours, mais comme un Dahu..

Bref comme chacun sait, il s'agit d'un trail de 29 km pour un D+ de 1600m et pour ceux qui serait un peu tête en l'air , je vous rappelle que le départ est situé à, la salle des sports des Glaisns.

Pour des questions techniques..à moins que ce ne soit par fainéantise, j'ai commencé la reconnaissance à du pont de Naves...je suis donc parti de « Sous les bois » de manière à écourter ma sortie en cas de souci.

En ce qui concerne cette première partie jusqu'au pont de Naves (4,5km), elle est relativement roulante avec une première portion composée d'un sentier, d'une route goudronnée puis d'un nouveau sentier qui laisse rapidement place à un chemin dans les bois, chemin monotrace peu propice au dépassement.

Vu les conditions climatiques du moment, les chemins en sous bois sont très glissant et gorgés d'eau par endroit.

Petite vue du pont de Naves(photo1), le parcours se poursuit juste après sur la droite.

01-pont-de-naves.JPG02.JPG

Pour ceux qui espère faire un trail les pieds au sec je vous conseille vivement de prendre une paire de botte ou de demander à moumouche de vous porter dans son sac à dos..il est en pleine bourre en ce moment et je suis sur qu'il est prêt à rendre service.

La suite du parcours est très roulante et le chemin longe le fier, sur un petit peu plus d'un kilomètre (photo2)

A la sortie du sentier on attaque une petite montée de quelques centaines de mètres pour un D+ de 70m...énorme!(photo3)03.JPG

On arrrive sur un champs que l'on contourne en empruntant des traces de tracteur, on traverse deux autres champs qui montent légèrement puis on enchaine sur un petit sentier qui nous conduit à Naves.(photos 4 et 5)
04.JPG05.JPG

Là les choses sérieuses commencent ….on s'engage dans le chemin du guet...qui pour l'occasion sera certainement renommé le ruisseau du guet...petit coup de cul et le ravito n'est plus très loin.

A compter du ravito on emprunte le sentier qui conduit au col barman via le capitaine anjot....(photo6)

 06.JPG07.JPG

Du ravito jusqu'au mémorial ça ne fait que monter mis à part une petite descente de 150m à quelques minutes du mémorial. (photo7)

A compter du mémorial (photo8) ça monte sévère....quand vous arriverez à la fin de la clairière (photo9) la fin de la montée n'est plus très loin( photo10)...bon faut pas s'emballer mais le plus dur est fait.

08.JPG09.JPG10.JPG11.JPG
La suite n'est pas bien difficile mais le souci c'est que le terrain est quelque peu galère...et vu les conditions météo qui sont annoncées pour cette semaine ça ne risque pas de s'arranger...

On a droit à une couche de neige de 10...15, 30 voir 60 cm par endroit.

Neige qui est gorgée de flotte sous laquelle il y a encore...5 cm d'eau si c'est pas 10cm de boue.

Arrivé au col barman.(photo 11)...il reste un petit coup de cul pour arriver au chevelu (photo12)

14-copie-1.JPG12.JPG
Même si le point culminant n'est pas encore atteint, le reste du sentier est fort sympathique et sans grosse difficulté (je parle au niveau montée)....mais attention à vos chevilles surtout sur la crête, la neige qui recouvre partiellement les pierres peut cacher quelques pièges.(photo13)

Le sentier qui redescend sur Dingy n'est pas forcément plus facile.

Quand ce n'est pas la neige, c'est le degré de pente, le parcours en dévers et la boue qui rendent le tracé compliqué.

Pas simple cette descente, on a tendance à mettre les gaz pour se faire plaisir, mais une petite glissade vient vite nous rappeler qu'il ne faut pas s'enflammer et rester concentré.

Malgré tout ...faut pas hésiter....

Arrivé sur Dingy une petite route goudronnée nous conduit au pied de la dernière difficulté du jour...le col du Pré Vernet. (photo14)

13-copie-1.JPG
Pour faire simple, la plus grosse difficulté est l'accès qui mène au dessus de la carrière avec un sentier mono trace qui est bien raide par moment et composé principalement de cailloux.

Cette montée se fait tranquillement et elle est relativement courte.

Pour le reste, le sentier est vraiment plaisant et précède un terrain bien meuble et nettement plus agréable que ce que nous allons rencontrer dans la première partie du Trail.

Le kilomètre qui sépare le ravitaillement du col du Pré Vernet est composé de deux petits coups de cul pas bien méchant et surtout très courts.

A compter du Col, c'est une descente qui vous attend, avec un passage au Talabar et une magnifique vue sur le Lac d'Annecy...attention à cette descente qui demande un minimum de technique par endroit....mais bon, y'a moyen de se faire plaisir et de s'arracher sur les derniers kilomètres qui sont relativement faciles....

 

Voili Voilou...

 

Dernières choses:

Vu la distance et la position des ravitaillements, (8ème, 15ème et 21ème kilomètre) la possibilité nous est offerte d'aborder ce trail de deux façons:

-l'autonomie complète (Camel bacK + deux gourdes) et donc zapper les ravitos pour gagner quelques minutes.

-Voyager léger (pour aller vite) et se servir des ravitos...

 

En ce qui concerne les bâtons:

Certains d'entre vous savent à quel point je suis un fan des batons.

Pourtant j'ai décidé de ne pas les prendre, je pense qu'ils me seraient utiles uniquement en de rares occasions dans les montées....et sur des descentes casse gueule ils me gênent plus qu'autre chose.

Bonne course à vous en espérant que vous prendrez un maximum de plaisir.

Publié dans Trail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

commun 03/04/2010 20:03


C'est pas difficile!!! n'exagère pas quand même! J'ai tout aimé sauf les descentes surtout la dernière grande, c'est là que trois bus complet m'ont doublé !!!!


jeanseb 03/04/2010 18:41


Pour sur.....mais comme je l'avais annoncé je voulais garder des forces pour me mettre des gros godets dans le cornet 8o))


paulo74 03/04/2010 18:23


Et bah alors Jean-Seb? 5 heures ? On t'avait pas dit que t'avais pas besoin de transporter le fût sur tout le parcours ?


Jeanseb 03/04/2010 17:31


Tu vois bien que c'est pas bien difficile lol


commun 03/04/2010 15:35


Merci Jean Seb de tes conseils au cours de ces dernières semaines . T'avais raison!
Martine