Aravis Trail...on y était

Publié le par Jean-Phi

Vu l'entrain que mettent les autres ours pour faire un petit résumé de ce magnifique trail, je m'y colle à nouveau...j'ai attendu presque 15 jours avant d'y venir mais aucun des 3 finishers n'a visiblement eu envie de laisser ses impressions !

Pour ce rendez-vous qui est pour nous désormais incontournable, 6 ours et 3 oursonnes étaient au départ, et je pense bien que si l'organisation avait récompensé l'équipe la plus représentée comme c'était prévu, on chopait notre rebloch"....hélas ils ont oublié cette année encore le prix équipe !!!

6 ours donc, avec Nico de chez la Fourne, ainsi que Bill, remplaçant au pied levé  Nico de chez la Tranche victime d'une rupture partielle du tendon d'achille, pour l'étape 1,  Jean-Pierre, La Loge, John et moi-même pour "la totale", et nos 3 oursonnes Pascale, Zouille et Carol partageant la totale en relai.

P1100272

La météo s'annonçait bien médiocre pour ce week-end du 19 et 20 juin, et ce pour toute la France, mais en montagne, c'est toujours encore plus difficilement prévisible, plus rapidement changeant et vite assez galère, l'avenir allait donner raison à cette réflexion !

Y avait sûrement pas besoin de ça en ce qui me concerne, puisqu'avec la tendinite du tendon d'achille que je trâine depuis le premier juin, il était déjà largement déconseillé que je prenne le départ (j'ai pas couru depuis), mais puisque j'en ai très très envie, je me dis que je vais prendre les étapes les unes après les autres, qu'il est fort improbable que je termine même la 1ère journée, voire la 1ère étape et qu'il ne faut pas que je fasse le fou, alors si en plus un temps pourri s'installe, ça va pas motiver pour aller plus loin, peut-être tant mieux ma foi.

Samedi 07h00, on est près de 300 à sélancer pour la première étape, enfin s'élancer est peut-être un grand mot, hormis pour le Kényan qui débarque ici tout droit d'une autre planète, avec une paire de running, un short et le tee shirt de la course et c'est parti à près de 20km/h. Remarquez  qu'il va rapidement voir que c'est pas un mini marathon de 36Kms, mais qu'en plus ça monte et ça descend raide (3400mD+ et autant D- quand même !), qu'il fait froid en haut, que la boue ça glisse et encore plus dans les pentes, bref quand les organisateurs le voient au bout de 15 bornes titubant, les yeux partant dans tous les sens, ils l'arrêteront pour le mettre au chaud et au repos !

Pour les ours et oursonnes, on savait un peu où on allait et ça se passe plutôt pas mal, d'autant que la pluie qui menace parfois nous épargne durant toute la course et c'est même un timide rayon de soleil qui nous accueille. Le parcours a du être tronqué de la montée à la tournette, trop dangereuse avec de gros névés encore présents, certains surplombant des barres rocheuses (un gars se tuera d'ailleurs dans ce secteur ou devait normalement passer la course le dimanche), mais remplacée par autant de distance et quasi autant de dénivelée par une boucle et une remontée de 400m en fin de parcours qui laissera des traces. Toute notre petite équipe finit dans la première moitié, c'est juste un peu plus dur pour Bil pour qui le simple footing de la semaine précédente s'avérera insufisant ! Pour les 4 de la totale, on est même tous dans les 40 (sur les 150 qui la font), je suis étonné d'avoir pu tenir à un bon rythme et de même finir 15ème de l'étape sur les classés au général, même si le tendon me titille.

Les filles ont fort à faire en étant la seule équipe féminine, elles sont à la lutte avec une équipe mixte (2 hommes une femme), et 2 équipes complètement masculines, elles se classent 4èmes mais à 11minutes de la 2ème place, tous les espoirs sont permis.

Après un petit repos réparateur, c'est reparti pour l'étape 2,  16Kms et 900mD+. Et cette fois, il pleut bel et bien, on est tous agglutinés sous les bâches, dans le froid, en attendant le départ qui est donné à 20H00.

P1100278P1100282

Ca part vite, et malgré ça au bout de 100mètres, je suis rejoint par Carol. Je lui dit de ne pas s'enflammer et de bien prendre son rythme, je veux bien qu'elle soit en cannes, mais si elle veut venir avec moi, elle risque de s'essoufler un peu quand même !   

Successions de bosses raides et de passages dans THONES au gré des 3 boucles, la pluie a cessé et on s'est réchauffé ! Les jambes assez souples au départ deviennent plus dures avec cet exercice rapide, enfin quand je dis rapide il me faut quand même pas loin de 2H ! Content, je rentre à nouveau dans les 30 au scratch et dans les 20 du général, Jean-Pierre arrive peu de temps après moi, puis alors qu'on annonce au micro la première fille de la course, c'est Carol que je vois déboucher, accompagnée, comme chacun des membres de l'équipe, par Lola et Romane qui, sous leurs parapluie, sont toutes contentes d'accompagner les papas et les mamans !!!

P1100295P1100303

La Loge puis John suivront de peu, en 15 minutes, on est tous là, mais on ne s'éternise pas sur la ligne d'arrivée pour fêter la victoire de Carol car ça caille et il nous faut surtout une bonne douche chaude et un plat de pates avant d'aller se coucher. Il est alors passé minuit et on se lève dans 4 heures...

4 heures plus tard, pour moi, le réveil est difficile, et là, le tendon, il me fait bien sentir qu'il est pas content de ce que je lui fait subir, ce matin ça tire bien et je dis à Jean-Pierre que je ne prendrais pas le départ, il part donc seul rejoindre les autres sur la ligne de départ. Etant dans les 20 premiers, nous devions partir 1/2 heure plus tard avec ceux qui ne font que cette 3ème étape et ceux des relais, Zouille me convainc (assez facilement quand même) de partir avec elle, quitte à m'arrêter au premier passage de relai si ça ne va pas. En fait, le premier départ a été retardé à part les 3 ou 4 premiers, tous ceux qui font la totale partent ensemble, et les autres partent 1/2 heure plus tard.

Il y a un nouveau changement de programme sur cette étape, il a neigé cette nuit, ça souffle fort en haut, 50km/h de bise à sous-dine avec 8cms de neige au sol, l'étape sera détournée à ce niveau là. Comme la veille, ça va rester assez bouché et on n'admirera malheureusement pas les superbes paysages.

Pour ma part, je vois rapidement que j'ai été con de prendre le départ, dans la première grande montée (de plus de 1000m quand même !), je ne peux rapidement plus poser le pied à plat mais plus que la pointe pour soulager le tendon et sur les partie plates, la course le tend trop et me fait souffrir, je m'arrête, transi de froid en plus, au ravito du 16ème Km et laisse partir, ensemble, mes 3 potes, qui vont gérer en équipe jusqu'à la ligne d'arrivée.

Les filles quand à elles, qui à l'issue de la 2ème étape et du temps canon de Carol avaient gratté une place et grignoté du temps sur la 2ème équipe du classement, continuent de tourner fort. Après un bon relai de Zouille, Carol revient sur les 3 ours et finit même plus de 5 minutes devant eux, leur ayant repris au total près de 40 minutes sur sa portion. Pascale part motivée comme jamais, attaque la pente descendante comme un bouquetin à 2 pattes et manque de se vautrer lamentablement (ah non, elle a fait semblant elle maitrise à fond, sacrée Pascale !), et accentue encore l'écart.

Forcément, ce bel effort collectif paie et les filles finissent au général sur la 2ème marche du podium, devancées seulement par une des équipes de mecs.

P1100347

Jean-Pierre, La Loge et John finissent bien sûr ensemble, et se classent finalement tous les 3 dans la première moitié des finishers. A noter que sur les 150 au départ, ils ne sont plus que 70 à l'arrivée, la course a laissé des traces, et surtout la 3ème étape, ou se suivent les abandons aux ravitos.

On le savait, l'aravis trail, c'est pas un trail de tapettes, et avec les conditions de cett année, il fallait vraiment avoir le mental. Par contre c'est un super trail, super organisé (à part aux remises de récompenses et aux classement où ils se gauffrent toujours les pauvres !), avec des bénévoles en or, un tracé super, une ambiance du tonnerre. Forcément, on y sera l'an prochain...

 

Les photos sont arrivées, j'en insère quelques unes mais toutes sont visibles sur l'album "Aravis Trail 2010".

Publié dans Trail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

martine 04/07/2010 09:50


J'ai eu raison d'insister... car ton article est super... comme d'hab... j'arrête les compliments, déjà que tu as le talon... si les chevilles s'y mettent.... en tout cas bravo à tous, et à
TOUTES... !